Nous vous parlions ici du défi solidaire de La Saharienne, menée par Laurence & Isabelle !

Elles sont revenues de leur belle aventure sportive, et ont permis de faire connaître les Feux Follets et la phénylcétonurie au-delà de nos frontières. Merci à vous deux !

Nous vous partageons ici un article qui a été diffusé en interne dans leur Service :

“Du 18 au 23 novembre dernier s’est déroulée la 4ème édition du Raid multisport 100% féminin et solidaire  « La Saharienne », en Afrique du Sud. Laurence Ghisléni, qui travaille dans les équipes télépéage du service clientèle et communication de la DRE AMP s’est pleinement investie dans cette aventure.

3 questions à Laurence Ghisléni, sur cette magnifique expérience humaine !

Laurence, pourquoi un tel engagement ?

Notre équipe « Les Colibris »  que nous formions avec Isabelle Avellaneda, s’est envolée vers Captown, sur la côte sud-ouest de l’Afrique du Sud, afin de soutenir l’association “Les feux follets“, association nationale venant en aide aux enfants et parents d’enfants atteints de maladies héréditaires du métabolisme. Je  suis personnellement touchée, ma petite nièce âgée de deux ans est phénylcétonurique. Notre objectif ? Nous surpasser et tenter de remporter une dotation financière pour l’association que nous représentions.”

Quelle ambiance pour ce raid multisports 100% féminin et solidaire ?

Après un long voyage jusqu’à Captown, suivi de notre installation au bivouac situé au cœur du Cederberg, le décor est planté et nous devinons que cette aventure va être extraordinaire. Entre soleil de plomb , fraîcheur des nuits et paysages grandioses, cette terre est un véritable terrain de jeux où l’on enchaînera sur cinq jours d’épreuves : 21 km de trail, 31 km de VTT, aquacross, lancer de hâches, tir à l’arc, canoë nocturne, swimrun et trail dans les dunes. L’alliance de ces épreuves sportives à la découverte du pays nous ont enchantées. Sans oublier cette nuit à la belle étoile sur le sable blanc, où nous restions vigilantes quant à la présence de serpents et scorpions…

Au-delà des épreuves sportives, le raid prévoit la part belle aux rencontres avec les habitants. Comment décrire la magie lors de la visite d’une école avant notre départ pour le trail dans les dunes : l’école d’Elands Bay ? Les enfants nous ont accueillis avec des chants africains et des danses locales et cela reste un moment gravé dans nos mémoires !!! Cette merveilleuse aventure nous a permis de faire de magnifiques rencontres tant avec les habitants qu’avec les autres concurrentes mais aussi l’organisation et de partager avec tous de véritables moments d’échanges”.